Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 mai 2012 7 06 /05 /mai /2012 18:58
978-2-84734-887-3.jpgPrésentation de l'éditeur
Comment, et in fine pourquoi, de très anciennes communautés juives ont-elles été déracinées en moins de 25 ans après la Seconde Guerre mondiale ? Georges Bensoussan explore les racines de l'exode, plus profondes que dans le seul conflit israéloarabe même si, en effet, il a retenti ici avec violence. Il s'agit d'analyser comment la modernité culturelle (l'alphabétisation des filles, le recul de l'âge du mariage, l'occidentalisation du nom, du costume et des moeurs) et " laïcisante " (avec la perte progressive du pouvoir des rabbins) a obligé à redéfinir les identités, d'expliciter les soubassements psychiques des conflits politiques, et de comprendre comment, depuis les années 1920, la naissance de l'anticolonialisme des Arabes a structuré le destin des minorités juives prises malgré elles dans le conflit colonisé-colonisateur. Alors qu'elles étaient, elles, triplement colonisées : par le maître musulman, l'arrivant européen et le judaïsme ashkénaze. La Seconde Guerre mondiale a mis en lumière les failles qui se dessinaient depuis trente ou quarante ans déjà... Elle a mis à nu la fragilité de la condition juive face au colonisateur. Partant, elle a souligné la " peur juive " sur la rive sud de la Méditerranée, une peur qui aboutira aux départs massifs des années 1940-50.
Biographie de l'auteur
Georges Bensoussan consacre ses travaux à l'antisémitisme, à la Shoah, au sionisme et aux problèmes de la mémoire. Il est rédacteur en chef de la Revue d'histoire de la Shoah et responsable éditorial au Mémorial de la Shoah (Paris). Il est en particulier l'auteur de Un nom impérissable ? Israël, le sionisme et la destruction des Juifs d'Europe (Seuil, 2008), Europe. Une passion génocidaire. Essai d'histoire intellectuelle (Fayard, 2006) et a co-dirigé le Dictionnaire de la Shoah (Larousse, 2009).


Détails sur le produit

  • Broché
  • Editeur : Tallandier (4 mai 2012)
Partager cet article
Repost0

commentaires